Carnet de jeûne

J’effectue des jeûnes périodiquement. Dans ce carnet se trouvent quelques notes, remarques, effets de ces jeûnes.

Article mis en ligne le 14 septembre 2021
dernière modification le 30 septembre 2021

par Arnaud

Début juillet 2021, j’ai décidé de réaliser des périodes de jeûnes.
Mais pourquoi me suis-je donc intéressé à la technique du jeûne ?
Depuis des années, je suis gêné dans mes mouvements par un point douloureux lombaire.
Un phénomène d’inflammation m’a semblé être impliquer dans cette gêne. En effet, la prise d’un médicament anti-inflammatoire (AINS) ainsi que la chaleur calment cette douleur très temporairement. Ne voulant pas prendre une thérapeutique médicamenteuse au long cour, j’ai recherché quel moyen “naturel” pouvait être utilisé pour lutter contre cette inflammation.
Et j’ai trouvé différentes informations (livres, sites) semblant indiquer un effet du jeûne sur l’inflammation. Après m’être bien documenté, j’ai décidé de tenter un jeûne hydrique de 24 heure. Dés le premier jeûne de 24 heures, ma douleur lombaire a disparue !
(Suite de l’histoire bientôt !)
En Juillet et Août 2021, j’ai effectué uniquement des jeûnes de 24 h à 40h à raison d’un jeûne toutes les semaines.

le 6 et 7 septembre 2021 : Jeûne de 40 heures. Le dernier repas a eu lieu le dimanche soir. Lundi, jeûne hydrique et une marche de 50 minutes. Mardi matin, je jeûne encore et j’effectue un footing de 40 minutes (6,3 kms) facilement. Mardi à midi, prise d’un repas léger.

13 septembre : essai d’un jeûne de 3 à 5 jours :
Lundi 13 Septembre : jeûne hydrique habituel. J’effectue 55 minutes de vélo à midi et 50 minutes de marche vers 19 heures.
Mardi 14 septembre : 40 minutes de marche le soir
Mercredi 15 septembre : courses au supermarché 1h 30 Comment tout va bien, je décide de continuer le jeûne...
Jeudi 16 septembre : 40 minutes de marche
Vendredi 17 septembre : 2 heures de peinture en haut d’un échafaudage
Samedi 18 septembre : réalimentation progressive un petit-déjeuner comprenant 4 fraises du jardin et 2 cuillérées à café de crème fraîche entière, un yaourt au lait de chèvre, une noix et un bol de café chaud.
Pendant ces 5 jours, j’ai pris uniquement de l’eau avec parfois des gouttes de citron ou des feuilles de menthe, du café chaud ou froid souvent dilué, des compléments vitaminiques et du zinc.

Le plus gênant pendant le jeûne a été la bouche sèche et la salive épaisse et une mauvaise odeur de l’haleine (donc plusieurs brossage de dent par jour). Ne connaissant pas l’effet du jeûne sur mon corps, j’ai limité mes activités physiques mais je crois que j’aurais pu bouger plus. Ma tension a été basse à chaque prise (10/6,5) et la fréquence du pouls bas (60 et même 45 une fois)
2 footings
Lundi 27 septembre ; je jeûne ; dernier repas dimanche soir. Reprise d’un repas léger mardi 28 septembre à midi
Jeudi 30 septembre : footing 42 minutes sans problème